Remplacement des manquants dans les parcelles de vigne

Remplacement des manquants dans les parcelles de vigne
Ajoutée le 13/03/2017

Fiche technique

Remplacement des manquants dans les parcelles de vigne

La gestion des remplaçants est essentielle pour garder un vignoble productif. Mais selon les parcelles, cette opération peut être compliquée et ne pas avoir les résultats espérés en termes de reprise ou de vigueur. Conseils.

  • Syndicat des vignerons des Côtes du Rhône

Accédez rapidement à ce qui vous intéresse :

Description Commentaires

Les phénomènes de dépérissement entraînent un nombre parfois important de manquants, mettant en péril la productivité du vignoble. Un réseau d'essais a été mis en place dès 2013 dans les Côtes-du-Rhône, afin d'optimiser la plantation et l'installation des complants. Racines longues ou courtes, mycorhizées ou non, plusieurs types de plants ont été testés dans une quinzaine de parcelles.

Les conditions de la parcelle sont à prendre en compte dans le choix des plants pour un remplacement. Si la parcelle est difficile (séchante, pressions particulières, travail mécanique), l'investissement en plants particuliers, plus coûteux, peu s'avérer payant à court terme.

Dans tous les cas il est indispensable de soigner la plantation : arroser, attacher, desherber etc. Olivier Jacquet revient aussi sur l'intérêt de la plantation avec les racines en étoiles.

Retrouvez tous les détails de l'essai dans le document téléchargeable.

Viviane Bécart - Syndicat des Côtes du Rhône - Mars 2017

Commentaires

Il y a actuellement 2 commentaire(s)

Ajouter un commentaire

Commentaires

très bon interview d'Olivier Jacquet , expert reconnu, sur l’impact de la plantation avec des racines en étoiles sur la longévité du vignoble et des résultats expérimentation

Par chriou

Effectivement j'appuie le commentaire de Christophe Riou, l'idée développée par Olivier est intéressante. J'ai entamé une réflexion similaire en Alsace on va peut être travailler cet aspect en collaboration avec un viticulteur.

Par Kuntzmann

Contacter l'auteur de la contribution