Webzine

  • Parole d'expert

    Samuel Soubeyrand, épidémiologiste

    Depuis 2014 , les pouvoirs publics ont défini un nouveau concept pour la surveillance sanitaire et biologique du territoire : les plateformes d’épidémiosurveillance.

    La nécessité d’augmenter leurs moyens a été soulignée lors des Etats généraux de l’alimentation, et en 2018 une convention a pu être signée entre six partenaires (Etat, Anses, Inrae, Fredon, instituts techniques, chambres d’agriculture) pour le renforcement de deux plateformes existantes (santé animale et chaîne alimentaire) et la création d’une nouvelle plateforme en santé végétale.

Social Wall