Gestion de la Flavescence Dorée en Bourgogne

Gestion de la Flavescence Dorée en Bourgogne
20 avril 2017

Gestion de la Flavescence Dorée en Bourgogne

Thématiques

Depuis 2013, la Bourgogne est engagée dans un dispositif régional de lutte et de prévention contre la Flavescence Dorée. Le plan de lutte est construit en concertation par la profession et les services de l’état à partir d’une analyse de risques considérant de nombreux paramètres (présence de pieds de Flavescence Dorée, antériorité des traitements, historique, etc.). Les viticulteurs bourguignons sont particulièrement impliqués dans la lutte et se mobilisent notamment pour une prospection fine du vignoble. Grâce à cet engagement et la mise en œuvre des autres piliers de la lutte, le nombre de traitements insecticides et les surfaces concernées ont rapidement diminué, tout en maintenant un nombre de cas très limité.

Autre particularité locale, une Commission régionale Flavescence Dorée réunit l’ensemble des structures impliquées dans la lutte. Tous les aspects du dispositif (organisation, financement, expérimentations, recherches et communication…) sont co-construits par les participants. La Bourgogne est aujourd’hui citée en exemple pour cette gestion collective de la maladie et son bilan positif. Le bilan 2016 confirme cette réussite, la maladie est circonscrite et l’usage des insecticides continue de diminuer.


En 2016 la maladie n’a été observée ni dans l’Yonne, ni en Côte-d’Or. Le nombre de cas positifs identifiés reste stable et elle se concentre autour du foyer historique dans le nord du Mâconnais. En 2017, aucune parcelle ne sera soumise à arrachage obligatoire.


Le dispositif régional de lutte, notamment la conditionnalité de certains traitements, ont permis de réduire l’application d’insecticides : - 88 % de surfaces traitées en Côte-d’Or et - 55 % en Saône-et-Loire comparé à 2015 (dans le cadre de la lutte obligatoire contre la Flavescence Dorée). Entre 2013 et 2016, la baisse est ainsi de 99,5 % pour la Côte-d’Or et 88 % pour la Saône-et-Loire. Cette évolution est rendue possible par la mise en œuvre conjointe des 4 piliers de la lutte : prospection, arrachage des pieds atteints de jaunisses, traitement à l’eau chaude de tous les plants et lutte insecticide.

      

Les professionnels se sont largement mobilisés pour prospecter le vignoble. Seule cette mobilisation garantit le succès du plan de lutte. Elle ne doit pas se relâcher, même si la maladie recule. La profession et les organismes impliqués ont travaillé en concertation durant l’hiver, sur le plan de lutte 2017 et sur des axes d’améliorations de cette nouvelle campagne, dont l’un des défis sera maintenir la mobilisation de l’ensemble des professionnels.

La Bourgogne est l’une des rares régions viticoles ayant réussi à mettre en place un plan de lutte et de prévention régional concerté et efficace, permettant une diminution des insecticides et un nombre de cas de Flavescence Dorée faible et stable. Pour autant, les acteurs de cette réussite savent qu’ils ne doivent pas relâcher leur vigilance et leurs efforts.

Toutes les informations sur la maladie et le dispositif régional de lutte contre la Flavescence Dorée en Bourgogne sont disponibles sur le site www.stop-flavescence-bourgogne.fr

 Crédits photo  : BIVB 

Commentaires

Il y a actuellement commentaire(s)

Ajouter un commentaire

Vous pourriez être intéressé par ...