La taille non mutilante dans les plantiers

La taille non mutilante dans les plantiers

Ajouter aux favoris

Ajoutée le 21/03/2017

Fiche technique

La taille non mutilante dans les plantiers

Cinq conseils pour établir les plantiers en limitant au maximum les traumatismes et en respectant les flux de sève.

  • Syndicat des vignerons des Côtes du Rhône

Accédez rapidement à ce qui vous intéresse :

Description Commentaires

Une taille non mutilante est un gage de longévité pour les parcelles. Elle repose sur 3 principes majeurs : l'équilibre du cep, la limitation des grosses plaies de taille et le respect des flux de sève. L'établissement des plantiers nécessite une attention toute particulière.

  • Vérifier la bonne tenue de la greffe est une première étape, au moment de la plantation.
  • L'année de la plantation, il faut favoriser l'ébourgeonnage précoce, qui évite de futures plaies de taille et choisir lors de la première taille hivernale le sarment du côté "fort" de la greffe.
  • En deuxième année si cela est possible, l'objectif est d'attacher un sarment au fil, celui situé du bon côté du flux de sève.
  • La troisième année est celle du choix de la forme du cep. Par exemple en cordon de Royat, une charpente en V avec deux bras partant d'assez bas permettra une taille respectueuse des flux de sève.
  • Cependant si les bois sont difficiles à courber, pour éviter une "fenêtre", il est possible de croiser les baguettes en veillant à bien ébourgeonner dans les courbures.
Flux de sève sur un cordon croisé

Retrouvez tous les détails de cette fiche technique dans la fiche téléchargeable.

Viviane Bécart (Syndicat des Côtes du Rhône)

Commentaires

Il y a actuellement 0 commentaire(s)

Ajouter un commentaire

Contacter l'auteur de la contribution