Gouvernance

Le Plan National Dépérissement du Vignoble est piloté dans le cadre du CNIV par un Conseil de Surveillance assisté d’un Directoire technique. Ces deux organes s’appuient sur un Conseil scientifique dont les membres sont nommés par le Ministère de l’Agriculture ainsi que sur un Comité mixte de suivi, qui associe tous les partenaires, notamment l’IFV (Institut français de la vigne et du vin), l’Inra (Institut national de la recherche agronomique), la FFPV (Fédération française de la pépinière viticole), ainsi que les acteurs du conseil, du développement, de la formation...

Conseil de surveillance

Le conseil de surveillance décide et valide les orientations stratégiques et les actions constitutives du Plan.

Composition
Le conseil de surveillance est présidé par Jean Marie Barillère, président du CNIV. Il est composé de représentants professionnels des interprofessions, de l’IFV et des organismes financeurs.

Conseil scientifique

Le conseil scientifique évalue et expertise les programmes d’actions scientifiques et techniques.

Composition
Le Conseil Scientifique est présidé par Christian Lannou, chef de département Santé des Plantes et Environnement de l’INRA. Il est composé de 15 experts couvrant toutes les disciplines du plan dépérissement (agronomie, écophysiologie, génétique, socio économie, pathologie, foresterie).

Directoire technique

Le directoire technique est responsable de la gestion et de l’exécution des quatre ambitions du Plan d’action.

Composition
Le Directoire technique est composé de quatre directeurs techniques d’interprofession, 1 chargé de mission IFV et des représentants des administrations (DGPE, DGER, DGAL) et FranceAgriMer.

Comité de suivi

Le comité mixte de suivi associe toutes les parties prenantes, participe à la réalisation du Plan et assure la diffusion des résultats.

Composition
Le comité mixte de suivi associe l’ensemble des acteurs et partenaires du Plan dépérissement. Il a une fonction transversale.