Faune France, un exemple de démarche participative

Faune France, un exemple de démarche participative

Ajouter aux favoris

Ajoutée le 23/01/2018

Contribution de recherche

Faune France, un exemple de démarche participative

Les sciences participatives permettent de collecter des informations en impliquant le public dans le cadre d'une démarche scientifique. Cette collecte d'information massive est riche d'informations et participera prochainement à la lutte contre les dépérissements du vignoble. Illustration en image d'un exemple qui fonctionne pour le suivi de la faune sauvage.

  • LPO
  • Aspects socio-économiques Aspects socio-économiques

Accédez rapidement à ce qui vous intéresse :

Description Commentaires

En une dizaine d’années, la LPO et d’autres associations ont construit des outils de science participative, qui rassemblent un public nombreux et commencent à donner des résultats, à l’exemple du portail Faune France. C'est l’un des plus anciens des 121 portails relatifs à la biodiversité existant actuellement. Ce portail regroupe 45 associations signataires et une centaine d’associations y participent. Il offre la possibilité à toutes les personnes intéressées de faire part de leurs observations sur la faune sauvage. Les observateurs volontaires doivent s’enregistrer pour participer. Ils peuvent saisir les données depuis leur mobile s’ils le souhaitent.

Les données sont ensuite restituées sous forme de synthèses ou disponibles à la consultation, avec des tris possibles. En France, plus de 70 000 contributeurs ont déjà fourni 50 millions de données référencées et géolocalisées. Cet exemple peut donner une idée de la manière dont un observatoire de la vigne par les viticulteurs pourrait être mis en place sur le territoire national, à grande échelle.

Commentaires

Il y a actuellement 0 commentaire(s)

Ajouter un commentaire

Contacter l'auteur de la contribution