EPIDEP

EPIDEP

Ajouter aux favoris

Ajouté le 28/05/2018

Programme de recherche

EPIDEP

  • Philippe Gallusci
  • Aspects rendements et longévité Aspects rendements et longévité
  • Risques biologiques Risques biologiques

Accédez rapidement à ce qui vous intéresse :

Résumé du projet Actualité Commentaires

Contribution de la mémoire épigénétique au dépérissement : de la description des paysages épigénétiques à la physiologie

Mots clés : épigénétique, méthylation, marques histones, stress, produits phytosanitaires, carbone

Les plantes stockent sur leur ADN de nombreuses informations qui conditionnent le fonctionnement de leur génome. Ces informations, lorsqu’elles sont héritées entre cellules constituent la mémoire épigénétique. Les stress peuvent modifier cette information et ainsi le fonctionnement du génome. Aucune recherche sur l’implication de cette mémoire à long terme dans le dépérissement du vignoble n’a encore été entreprise.

EPIDEP étudie le lien entre l’évolution des épigénomes de la vigne et le processus de dépérissement. Le projet s’appuie sur une approche systémique qui combine l’analyse du statut épigénétique de la plante à l’étude de sa physiologie en relation avec les pratiques culturales et les contraintes environnementales.

Le projet décrit les particularités épigénétiques de plants de vigne en dépérissement afin d’en identifier les spécificités. L’impact des contraintes agronomiques et/ou environnementales sur les épigénomes sera déterminé et comparé aux caractéristiques des plantes en dépérissement. L’objectif est d’identifier des indicateurs pertinents pour le développement d’outils de diagnostic de ceps en dépérissement avant l’apparition de symptômes visibles.

Actions

  • Action 1 : Définition des profils épigénétiques de plantes en dépérissement
  • Action 2 : Analyse des conséquences des différentes situations de stress sur les transcriptomes et épigénomes des feuilles
  • Action 3 : Indicateurs épigénétiques du dépérissement et développement de tests utilisables pour l’analyse de plants au vignoble

Partenaires

Conduit par l'Inra (UMR EGFV, écophysiologie et génomique fonctionnelle de la Vigne) à Bordeaux, le projet EPIDEP travaillera avec le soutien du CNRS UMR EBI (écologie et biologie des interactions), de l'Inra UMR SAVE (santé et agroécologie du vignoble) et de la Chambre d’agriculture de la Gironde. l'UMR System est également associé à ce projet.
 

Calendrier

Le projet est prévu entre juillet 2018 et décembre 2020.

Commentaires

Il y a actuellement 0 commentaire(s)

Ajouter un commentaire

Contacter le porteur du projet