Atomivine

Atomivine

Ajouter aux favoris

Ajouté le 16/10/2019

Programme de recherche

Atomivine

  • Antoine Loquet
  • Aspects rendements et longévité Aspects rendements et longévité
  • Risques biologiques Risques biologiques

Accédez rapidement à ce qui vous intéresse :

Résumé du projet Actualité Commentaires

Les marqueurs moléculaires du dépérissement du bois de vigne : identification, caractérisation et structuration à l'échelle atomique

Mots clés : Structure atomique du bois, marqueurs moléculaires, nécroses, quantification et caractérisation structurale

Ce projet élabore une approche analytique, non invasive et nécessitant un échantillonnage minimal (centaines de mg de bois) pour déterminer les marqueurs moléculaires liés au dépérissement du bois.

Le projet s'appuiera sur l'utilisation de la spectroscopie de Résonance Magnétique Nucléaire du Solide (RMN du Solide) à très hauts champs, de la diffraction/diffusion aux rayons X et l'imagerie de seconde harmonique. Ces informations permettront pour la première fois d'élaborer une base de données structurales exploitant les profils de RMN et de diffraction des rayons X, à différentes étapes du processus de nécrose du bois, selon différents cépages et leur terroir associé.

L'évolution des marqueurs moléculaires sera étudiée sur des ceps de 20 à 40 ans, sur des boutures préalablement inoculées par des agents pathogènes et sur des composés du bois digérés par des pathogènes connus. Un soin particulier sera apporté au dépistage précoce des marqueurs du dépérissement causé par les maladies du bois et sur la validation de la méthode sur feuilles, écorces et racines.

 

Actions

  • Action 1 : Développement d’une approche analytique non invasive combinant RMN du solide et diffraction des rayons X.
  • Action 2 : Etude de l’évolution et de l’impact à l’échelle atomique de différents champignons pathogènes sur la structuration du bois et sur l’évolution de ses marqueurs moléculaires pendant le processus de dégradation.
  • Action 3 : Corréler la microstructure atomique du bois et la présence de marqueurs moléculaires du dépérissement aux propriétés hydrauliques et à la résistance des plants à la sécheresse et aux maladies vasculaires.
  • Action 4 : Mise au point d’un cahier des charges permettant le transfert technologique pour un dépistage précoce des marqueurs au vignoble

Partenaires

Le projet est piloté par le CNRS de Bordeaux (UMR CBMN) en partenariat avec l'institut de Chimie et de Biologie des membranes et des Nano-objets, l'Inra UMR Save, l'IFV, l'Inra UMR Agap à Montpellier et le CIVB.

Calendrier

Le projet est prévu sur 3 ans à partir de novembre 2019.

Commentaires

Il y a actuellement 0 commentaire(s)

Ajouter un commentaire

Contacter le porteur du projet