Coupré

Coupré

Ajouter aux favoris

Ajouté le 26/11/2019

Programme de recherche

Coupré

  • Coralie Dewasme
  • Risques biologiques Risques biologiques

Accédez rapidement à ce qui vous intéresse :

Résumé du projet Actualité Commentaires

Elaboration d'une méthodologie d'estimation de la prévalence et de la nuisibilité du court-noué

Mots-clefs : enroulement, formation, imagerie par drone, prospection

Le projet COUPRE vise à mettre en place un réseau de 180 parcelles représentatif de la contamination par le court-noué dans trois vignobles (Bordeaux, Côtes du Rhône, Champagne). Sur ces parcelles, le court-noué sera évalué par des observations visuelles des symptômes, qui seront complétées par la réalisation de tests de détection ELISA afin de confronter les résultats terrain par des mesures précises de quantification.

La nuisibilité du court noué sera également estimée par des pesées de récolte dans les 3 régions partenaires du projet (Bordeaux, Côtes du Rhône, Champagne).

Outre la mise en place de réseaux de parcelles d’observation (60 parcelles par région), le projet contribuera à une meilleure connaissance du court noué et à la mesure de son impact sur la productivité de la vigne. Les résultats de ce projet pourront être valorisés sous forme de formations et de fiches techniques.

Partenaires

L'IFV, Bordeaux Sciences Agro, l'IBMP Strasbourg, l'UMR SVQV, le syndicat général des Côtes du Rhône et la chambre d'agriculture du Gard sont partenaires du projet Coupré.

Actions

  • Action 1 : Création d’un réseau représentatif de parcelles contaminées par le court-noué. Les paramètre comme le cépage, l’âge des parcelles, l’ancienneté du vignoble seront pris en compte. 60 parcelles seront suivies dans chacune des 3 régions.
  • Action 2 : Estimation de la présence du court-noué par observation visuelle des symptômes. Des tests de détection (par Elisa ou selon une nouvelle méthode) seront réalisés sans être systématiques. Des règles de décision seront proposées afin d’optimiser le nombre de tests ELISA qui restent onéreux.
  • Action 3 : Mesure de la nuisibilité du court-noué dans un sous échantillon de parcelles du réseau : pesée des récoltes dans des parcelles faiblement ou fortement atteintes par le court-noué (2 cépages par région)
  • Action 4 : Test d’outils innovants utilisant des nanobodies et permettant simplement d’identifier les virus de la vigne directement sur les parcelles (test portatif et simple d’utilisation)

Calendrier

Le projet est prévu pour durer un an, depuis le printemps 2019.

Crédit photo : UMR EGFV

Commentaires

Il y a actuellement 0 commentaire(s)

Ajouter un commentaire

Contacter le porteur du projet