Tester l'effet de l'ébourgeonnage sur les maladies du bois

Tester l'effet de l'ébourgeonnage sur les maladies du bois
6 juin 2019

Tester l'effet de l'ébourgeonnage sur les maladies du bois

Thématiques

A la différence de l'épamprage, l'ébourgeonnage consiste à ôter les bourgeons sur les bras fructifères de la vigne. De premiers essais réalisés en Bourgogne par la chambre d'agriculture de l'Yonne ont montré une réduction des symptômes des maladies du bois dans des parcelles ébourgeonnées. Le projet Bourgeons, porté par Marion Claverie de l'IFV va permettre d'étudier sur un réseau d'une dizaine de parcelle l'effet de cette pratique sur l'apparition des symptômes des maladies du bois (esca et black dead arm). Deux modalités « ébourgeonnées » et « non ébourgeonnées » seront étudiées dans différents contextes viticoles (Bourgogne, Bordeaux, Jura, Alsace, Val de Loire, Vaucluse) et sur des cépages plus ou moins sensibles aux maladies du bois (Cabernet Sauvignon, Chenin, Gewürztraminer, Pinot noir, Chardonnay, Trousseau, Grenache, Mourvèdre ou Cabernet sauvignon). L’effet de la date d’ébourgeonnage sera analysé, avec, in fine, l’objectif d’arriver à un conseil pratique pour les viticulteurs.

Ce projet devrait en 3 ans apporter des réponses précises sur l'intérêt de cette pratique pour lutter contre les maladies du bois. Il est également très en lien avec d'autres projets financés par le Plan dépérissement comme Euréka ou Tradévi. Rdv en 2023 pour tout savoir sur l'intérêt de l'ébourgeonnage dans la lutte contre les maladies du bois.

 

Commentaires

Il y a actuellement 0 commentaire(s)

Ajouter un commentaire

Vous pourriez être intéressé par ...