Avant de démarrer la taille de vos vignes, quelques idées clés à retenir!

Avant de démarrer la taille de vos vignes, quelques idées clés à retenir!
7 novembre 2018

Avant de démarrer la taille de vos vignes, quelques idées clés à retenir!

Thématiques

En charge des réseaux MIV (Mobilisation Innovation Vigneronne), Anastasia Rocque rappelle les principes de base de la taille douce ou taille en respect des flux de sève.

Premier principe : respecter l'équilibre du cep

Afin d’assurer une production régulière et allonger la durée de vie d’un cep, il important d’évaluer et de respecter sa charge et sa vigueur. Le nombre de bourgeons laissé à la taille définira la charge du cep (ce nombre est limité par les cahiers de charges des appellations) et permettra de réguler la vigueur du cep. Lorsque la vigueur d’un cep est forte (diamètre des sarments importants), augmenter la charge en bourgeons permettra de réguler la vigueur du cep. Au contraire, il faudra diminuer le nombre de bourgeons laissé pour garantir un bon développement des sarments des vignes trop peu vigoureuses. Enfin, l’entassement des grappes lors de la période estivale pourra être limité dès la taille. Une bonne répartition des bourgeons à la taille (et lors de l’ébourgeonnage) sera bénéfique pour prévenir les attaques des maladies cryptogamiques.

Deuxième principe : éviter la taille mutilante.

La taille occasionne des nécroses à la vigne perturbant la circulation de la sève. Une plaie de taille engendre un cône de desséchement d’une profondeur égale à 1,5 fois son diamètre. Une taille rase et mutilante (notamment pour empêcher le départs des gourmands) entraine la mort d’une partie importante du bois du cep. Laisser des cônes de dessèchement ou chicots de plusieurs centimètres au-dessus du bourgeon sur la baguette ou courson laissé à la taille permettra au bourgeon d’être alimenté en sève. Limiter la dimension des plaies de taille par exemple en ébourgeonnant, est une aussi une solution.

Troisième principe : le respect des flux de sève

Le respect les flux de sève est le 3ème principe à garder en tête lors de la taille. Les vaisseaux conducteurs de sève brute (ou xylème) amènent l’eau et les minéraux des racines vers les organes. Leur préservation est essentielle au bon fonctionnement de la vigne. La position du premier œil est un élément important de la taille. Le premier œil de chaque courson doit être orienté vers le bas ou vers l’extérieur du cep. Ce principe évite l’inversion des flux de sève. Les plaies de taille seront toujours réalisées au-dessus du courson pour préserver le flux de sève. Lorsque les coursons et les baguettes sont toujours du même côté du cep, les vaisseaux conducteurs de l’autre côté sont alors mal alimentés et moins fonctionnels. Ce phénomène entraine parfois la mort d’une partie importante du cep. Equilibrer sa taille et la position de ses sarments est importante pour préserver le fonctionnement des flux de sève. Limiter le risque d’entraver les flux de sève est important pour le développement et la pérennité des jeunes ceps. Ce principe doit être pensé dès les premières années de taille.

Commentaires

Il y a actuellement 0 commentaire(s)

Ajouter un commentaire

Vous pourriez être intéressé par ...