Premiers travaux des réseaux Mobilisation Innovation VIgneronne

Premiers travaux des réseaux Mobilisation Innovation VIgneronne
5 mars 2018

Premiers travaux des réseaux Mobilisation Innovation VIgneronne

Thématiques

Combien de réseaux sont aujourd’hui constitués ? Combien de viticulteurs sont engagés ?

Aujourd’hui, 25 réseaux dans les trois bassins pilotes de Rhône-Provence, des Charentes et du Val-de-Loire sont constitués. Ce sont 240 vignerons qui sont engagés avec nous dans le projet Mobilisation et Innovation Vigneronne pour construire de nouveaux itinéraires techniques et ainsi regagner des rendements et lutter contre la mortalité des ceps de vigne.

 

Vous avez réalisé une enquête sur les pratiques viticoles avant de lancer les réseaux de viticulteurs. Quels sont les principaux résultats de ces enquêtes ?

Cette enquête préalable au lancement du projet Mobilisation et Innovation Vigneronne, réalisée dans les trois bassins de production, nous a permis d’identifier les pratiques viticoles pratiquées contre les dépérissements et de quantifier ce que nous pouvons observer sur le terrain. Ces enquêtes montrent que les maladies du bois sont les principales préoccupations des 500 vignerons interrogés. Le stress hydrique (en Rhône Provence) et les aléas climatiques (en Indre-et-Loire) sont également cités, avant la flavescence dorée et le court-noué. Parmi les méthodes de lutte, la taille respectueuse des flux de sève est très souvent mise en oeuvre, mais sa pratique ne prend pas la même ampleur dans les trois régions de l'enquête : 76% en Indre-et-Loire, 59% en Charentes et 27% en Rhône Provence.

Pour accéder à tous les résultats de l'étude, cliquer ici

 

Quelles sont les principales attentes des viticulteurs à travers ces réseaux ?

Ce projet répond à une forte attente des professionnels, celle de se fédérer pour mieux lutter contre les dépérissements. Le partage d’expérience, l’échange sont les moteurs de ces réseaux. Le partage d’expérience se fait souvent à petite échelle car c’est sociologiquement l’échelle la plus légitime. 

Les réseaux Mobilisation et Innovation Vigneronne sont aussi pour beaucoup de vignerons une opportunité de tester leurs idées ou leurs hypothèses. Cela va ainsi nous permettre de comprendre les choix et les arbitrages des viticulteurs en nous interrogeant sur le statut des vignerons, ne plus les voir comme "récepteurs" des solutions émises par la recherche mais aussi comme contributeurs de première ligne.

Les viticulteurs souhaitent aussi que ces réseaux soient un lien avec les projets de recherches menés en parallèle. Ils veulent être acteurs dans cette bataille nationale contre les dépérissements du vignoble. Parfois, les observations empiriques et résultats scientifiques viennent se concurrencer et ce projet permet de questionner ces deux approches et créer un lieu de rencontre.

 

Commentaires

Il y a actuellement 0 commentaire(s)

Ajouter un commentaire

Vous pourriez être intéressé par ...